Si vous avez plus de 25 ans d'expérience en informatique, venez plutôt ici, vous serez plus à l'aise... ;-)

Hébergement sur mesure

Bienvenue !

Vous voulez lancer votre site Internet ? Votre hébergeur actuel ne vous satisfait pas ? Vous apprécieriez un coup de main pour gérer votre hébergement ? Vous avez besoin de conseils pour définir ou faire évoluer votre infrastructure web ?

Ingénieur, entrepreneur, administrateur systèmes et développeur web, je réponds à ces demandes depuis 15 ans.

Découvrir mes offres »

Qu’est-ce que l’hébergement web ?

Pour ceux qui débutent ou veulent se rafraîchir la mémoire, voici un tour d'horizon bref et pédagogique des technologies mises en œuvre pour mettre en ligne un site Internet.

En savoir plus »

Comment choisir son hébergement ?

De la page perso au réseau social, en passant par les blogs ou les portails d'info : chaque site a des besoins différents. Découvrez les 4 méthodes d'hébergement correspondantes.

En savoir plus »

Comment entretenir un serveur virtuel ou dédié ?

Un site Internet, c'est un espace ouvert sur Internet, comme une boutique sur une rue marchande. En assurer le fonctionnement demande des compétences, et du temps.

En savoir plus »

Qu’est-ce que l’hébergement web ?

Lorsque vous souhaitez proposer un service sur Internet, par exemple un site web, vous devez mobiliser plusieurs technologies :

Prenons ces éléments dans l’ordre pour comprendre comment vos clients pourront accéder à votre service.

Supposons que vous avez un site web que vous voulez appeler www.monsite.com . Cette syntaxe, c’est ce que l’on appelle nom de domaine ; lorsqu’un visiteur entre cette adresse dans son navigateur Internet, celui-ci se connecte à un “serveur de noms de domaines” (Domain Name Server, DNS) qui traduit le nom en une adresse informatique, appelée IPv4, qui ressemble à 123.45.67.89. Cette adresse IP permet alors au navigateur de savoir où trouver votre site : c’est l’adresse du serveur.

Le mot “serveur” peut prêter à confusion car il peut désigner deux choses bien différentes : la machine physique (= l’ordinateur) sur laquelle se trouve le “service”, et le logiciel fournissant ce service. Commençons par la machine.
Un serveur est un ordinateur ordinaire, avec un processeur (pour calculer), de la mémoire RAM (pour stocker les données temporaires), un disque dur (pour stocker les informations durablement), etc… sauf que c’est un ordinateur robuste. Les systèmes critiques (arrivée électrique, alimentation, réseau…) sont redondants, et tout le matériel interne est issu de gammes professionnelles. Même en entrée de gamme, un serveur a un taux de pannes très inférieur à un PC du bureau. Côté performances, là aussi c’est un peu plus qu’un simple ordinateur : plusieurs processeurs, beaucoup de RAM, etc.
Le serveur doit être hébergé chez un prestataire (ex : OVH, 1&1, Gandi, Ikoula). C’est lui qui se charge d’assurer une connectivité optimale entre le serveur et Internet.

Passons au serveur logiciel. Dans notre exemple, c’est un serveur web (ex : Apache). Son travail est d’exécuter votre application (votre site web), de suivre les directives écrites dans son code source, afin de répondre aux requêtes du client/visiteur. En effet, lorsqu’un client veut afficher le site www.monsite.com, il effectue une requête au serveur (“envoie-moi la page xxx, avec toutes les images, etc”), et celui-ci répond (“voici la page à afficher, et voici les images, etc”).

Le dernier élément de la chaîne, c’est l’application elle-même. Dans le cas d’un site web, cela peut être un outil de gestion de contenu (CMS) comme WordPress, Drupal, Joomla… ou un site “sur mesure”. L’application est écrite dans un langage de programmation (comme PHP ou Java), et elle dépend du serveur logiciel pour interpréter correctement ce langage.

Le code de l’application est le même pour tous les clients/visiteurs ; ce qui rend l’application dynamique, c’est la capacité à stocker et à utiliser les données du visiteur, par exemple “la requête vient de l’utilisateur Jean Dupond, son dernier achat était un parapluie, donc affichons des parapluies comme suggestions sur la page d’accueil”, ou même tout simplement “ce visiteur a une adresse IP espagnole, affichons donc le site en espagnol par défaut”. Toutes ces données (utilisateurs, historique des achats, etc) sont enregistrées dans une base de données. Celle-ci est gérée par un logiciel (un serveur, oui !), le SGBD.

Remarques en bref :

Comment choisir un hébergement ?

Lorsque vous hébergez un site web, vous pouvez opter pour différentes approches :

Quel travail cela représente-t-il d’avoir un serveur virtuel ou dédié ?

Tout d’abord, il faut installer un système d’exploitation ; chaque prestataire propose une liste plus ou moins large de systèmes, essentiellement sous Linux ou Windows. L’installation de base ne prend normalement que quelques minutes.
Chaque système d'exploitation a ses atouts et ses inconvénients. Pour de l'hébergement web, je recommande généralement Debian, une distribution (version) de Linux extrêmement fiable ; son point faible, c'est d'être très à cheval sur la notion d'open source : installer des applications "propriétaires" sous Debian est parfois complexe. Pour des forums (type phpBB) ou des CMS (comme WordPress ou Drupal), c'est tout simplement parfait.

Il faut ensuite paramétrer le système selon vos besoins, et installer les logiciels nécessaires : pour un serveur web simple, cela prend entre 30 et 60 minutes à un administrateur expérimenté.
Le serveur web est généralement Apache2, ou nginx pour les sites essentiellement statiques. Outre la configuration du serveur web (vHosts, logs...), il faut souvent prévoir l'envoi de courriels via le site hébergé (confirmation d'inscription, etc), et donc soigner la configuration SMTP pour que les courriels ne soient pas détectés comme indésirables par les destinataires.
Le paramétrage fin de la base de données est également essentiel pour améliorer la performance des sites à fort trafic.

La maintenance d’un serveur est souvent négligée, ce qui est à l’origine de la grande majorité des pannes et des piratages… Un serveur est en permanence connecté à Internet, et la moindre faille est donc rapidement exploitée. Il est essentiel de tenir à jour le système d’exploitation et surtout les logiciels installés, notamment les CMS qui, par leur popularité, sont extrêmement exposés. La surveillance quotidienne des messages d’alerte est aussi un bon moyen d’anticiper une attaque contre le serveur.
Le temps à consacrer à ces tâches de maintenance peut considérablement varier d'un serveur à l'autre. L'affluence des sites hébergés a un impact, bien sûr, mais c'est surtout la nature des applications utilisées qu'il faut prendre en compte. WordPress, par exemple, est certes un bon outil pour publier un site ou un blog avec un minimum de connaissances techniques, mais c'est aussi une cible prioritaire pour les milliers de robots (programmes automatisés) qui parcourent Internet à la recherche de failles à exploiter ; c'est par ailleurs une application très gourmande en ressources, comparativement à un forum par exemple, pour un nombre de visites similaire.

Enfin, comme pour tout ordinateur mais à plus forte raison, sauvegarder régulièrement ses données et les entreposer en lieu sûr est un élément central de la stratégie de sécurité d’une entreprise ; ces sauvegardes doivent être automatisées, réalisées “à chaud” (sans interruption de service) et prêtes à être restaurées en un temps minimal si nécessaire.
Cela paraît évident, mais combien de personnes se sont fait un jour prendre au piège ? Combien de sauvegardes enregistrées sur le même ordinateur que la source (et donc perdues en même temps en cas de grave défaillance matérielle) ? Combien de bases de données exportées dans un mauvais jeu de caractères, dégradant tous les textes accentués ? Combien de sauvegardes décalées (de quelques heures ou jours) entre fichiers du serveur web et base de données, engendrant des incohérences dans les données des utilisateurs ?
Bien plus qu'une problématique technique, la sauvegarde est aujourd'hui une question de stratégie et de planification.

Mais vous, que me proposez-vous ?

Je suis à la fois développeur web et administrateur systèmes ; cela fait 15 ans que j’héberge des sites Internet pour des amis, des clients ou des partenaires. Mon champ de compétences est plutôt large, vous en aurez un aperçu sur ma page perso ; en matière d’hébergement, j’aime particulièrement travailler sous Debian/Proxmox, avec des logiciels reconnus comme Apache et MariaDB, mais j’apprécie tout autant les installations un peu plus exotiques ou complexes.

Le service que je vous propose se situe à deux niveaux.

Cela vous fera probablement sourire, mais mon objectif n’est pas de vous vendre quelque chose dont vous n’avez pas besoin, et mon travail en tant que prestataire ne se résume pas à une négociation commerciale et à la signature d’un contrat… Voici comment les choses se passent :

En bref, je vous accompagne tout au long du projet. Et ça, c’est valable quelle que soit la formule choisie, même pour l’hébergement le plus simple, sans infogérance, à 4€ par mois. Il n’y a pas de petits clients, juste des clients qui ne sont pas encore devenus grands. ;)

Contact


Courriel : matthieu.bonne@gmail.com

Téléphone : 03 66 72 04 31